You cannot place a new order from your country. United States

12 astuces pour dire au revoir aux douleurs de pieds dans vos chaussures de ski

12 astuces pour dire au revoir aux douleurs de pied dans votre chaussure de ski

La montagne, la neige fraîche, le soleil radieux, le ciel d’un bleu immaculé : tous les ingrédients laissant augurer d’une magnifique journée de ski sont réunis. Tous, sauf un : le confort de vos pieds. Les hivers se suivent et se ressemblent. Toujours ces petites gênes, ces engourdissements, voire même ces douleurs insupportables qui transforment vos sessions de ski en réel supplice. L’inconfort de vos pieds dans vos chaussures de ski est parfois tel qu’il vous détourne de tout le plaisir qu’est censée procurer cette pratique.

Laurent Tacussel, en charge de la Formation Internationale chez Sidas, fort de plus de 20 ans d’expérience dans le bootfitting, a développé plus qu’une simple expertise dans ce domaine : il a fait de la relation entre votre pied et votre chaussure de ski un véritable savoir-faire.

Voici ses 12 conseils experts pour ne plus jamais avoir mal dans vos chaussures de ski. Car, comme il le rappelle : « En ski, pour prendre son pied, mieux vaut être bien dans ses chaussures ! ».

En amont, avant votre journée de ski, bien s'équiper et bien se préparer

EN AMONT, AVANT VOTRE JOURNÉE DE SKI, BIEN S’ÉQUIPER & BIEN SE PRÉPARER

1/ « Bien s’équiper »

Il n’existe pas de mauvaise chaussure de ski sur le marché, simplement de bons pieds confinés dans des chaussures de ski inadaptées, avec un équipement inadéquat. Car le confort de votre pied ne passe pas uniquement par le choix de la chaussure de ski ! Il réside dans la composition d’une combinaison gagnante : la chaussure mais également la chaussette, la semelle et le chausson.

 

2/ « Travailler sa chaussure avant de skier avec »

Malgré un super équipement, le premier jour avec vos nouvelles chaussures de ski mettra forcément votre pied à l’épreuve, par le confinement non-naturel qu’elle lui oppose. En vue de réduire la contrainte de cette première journée de glisse, enfilez à plusieurs reprises vos chaussures de ski chez vous, en amont, en marchant, en les faisant travailler en flexion.

 

3/ « Préparer vos pieds »

Préparer vos pieds à évoluer dans un contexte auxquels ils ne sont pas habitués implique un peu de rigueur et d’anticipation en amont de chaque session, mais celle-ci vous sera salvatrice. Masser la voûte plantaire en faisant rouler une balle de tennis sous le pied, vérifier la coupe de ses ongles et appliquer une crème hydratante ou anti-frottements sont autant de petits gestes qui limiteront les risques d’engourdissements, ampoules ou échauffements. 

 

Pendant votre journée de ski

PENDANT VOTRE JOURNÉE DE SKI

4/ « Enfiler des chaussures de ski à température ambiante »

Rien n’est pire pour le confort de vos pieds que d’entamer la journée en enfilant des chaussures froides. Pour éviter cela, assurez-vous qu’elles n’ont pas passé la nuit dehors, à la cave ou dans le coffre de la voiture.

 

5/ « Bien mettre sa chaussure de ski »

Vous avez tous en tête ces skieurs qui luttent pour enfiler leurs chaussures de ski, assis dans le coffre de leur voiture, sur le parking adjacent au front de neige. Il existe pourtant une technique assez simple à respecter pour ne pas infliger de douleur au pied dès lors que celui-ci entre en contact avec la chaussure : facilitez l’entrée du coup de pied en passant vos pouces entre le chausson et le bas de la coque, juste sous les crochets.

 

6/ : « Bien régler sa chaussure de ski »

Un bon réglage de chaussure de ski, c’est se sentir tenu sans être serré. Personne d’autre que vous ne pourra expérimenter cette sensation à votre place. Il faut donc que vous soyez attentif à la pression exercée sur vos pieds au moment de la fermeture. Une astuce : écoutez le bruit de vos crochets lorsqu’ils claquent contre la coque. Celui-ci ne doit pas être trop sourd.

 

7/ « Ajuster le réglage de votre chaussure au fur et à mesure de la journée »

Au fur et à mesure que la journée avance, les matières qui forment le chausson ont naturellement tendance à se tasser sous le poids de l’effort. Ainsi, réajuster le réglage de votre chaussure de ski en resserrant ses crochets pourra être nécessaire après quelques heures de glisse pour conserver confort et précision.

 

8/ « Libérer vos pieds pendant les temps de pause » 

Rares sont les skieurs qui ne s’accordent pas une pause pendant leur longue journée en montagne. Que ce soit pour un café, au déjeuner ou le temps d’un télésiège, délester vos pieds de la pression des crochets pendant quelques minutes sera salvateur pour la suite.

 

En après-ski, en aval de la journée de ski

EN APRÈS-SKI, EN AVAL DE LA JOURNÉE DE SKI

Le confort de vos pieds est aussi question d’anticipation. Croyez-nous, demain, vous vous remercierez d’avoir fait preuve de quelques minutes de rigueur supplémentaires aujourd’hui, avant le chocolat chaud, malgré votre corps fourbu par la journée de ski que vous venez de passer.

 

9/ « Retirer vos chaussures de ski convenablement »

Comme au moment de l’enfiler en début de journée, il faut être précautionneux dans la façon dont vous enlevez vos chaussures de ski en fin d’après-midi. À nouveau, passez vos pouces entre la coque et le chausson au niveau du coup de pied. Ceci évitera notamment que les éléments intérieurs de la chaussure, notamment la semelle et la languette de votre chausson, ne changent de position en vue du lendemain.

 

 10/ « Faire sécher ses chaussures de ski »

Plutôt que lancer négligemment vos chaussures de ski dans le coffre dès lors que vous les aurez ôtées, remettez le chausson comme il se doit et refermez les crochets. Une fois revenu chez vous, désolidarisez les chaussons de leur coque puis faites sécher ces derniers : avec un sèche-chaussures ou en les positionnant à une proximité d’une source de chaleur, sans qu’ils soient en contact direct avec cette dernière. Le risque serait alors d’impacter la propriété et la forme des mousses qui composent vos chaussons.

 

11/ « Prendre des initiatives si des douleurs subsistent »

Si à la fin de la journée, la sensation d’inconfort, de petites gênes voire même des douleurs subsistent, ne soyez pas fataliste. La résignation n’a pas lieu d’être. Des solutions existent. En premier lieu nos protections tibiales en GEL, intégrées ou non aux chaussettes.

 

12/ « Entretenir vos chaussures de ski sur le long terme »

À la fin de la saison, avant de dire au-revoir à ces chaussures de ski qui vous ont fidèlement accompagné pendant tout l’hiver, faites-les séchez deux ou trois jours à l’air libre, en ayant préalablement désolidarisé tous les composants, du chausson à la coque en passant par la semelle. Puis, suite à cela, rangez-les dans un sac à chaussures prévu à cet effet, dans une pièce sèche, à l’abri de la lumière.

Nous n’avons pas la prétention de vous décochez une flèche, tel Cupidon, mais à défaut d’une belle et tendre histoire d’amour entre vos pieds et vos chaussures de ski, les voici au moins réconciliés.

Articles liés
Notre sélection de produits Sidas